Vous avez déployé de l’IoT, pourquoi mettre en place un outil de monitoring de vos capteurs ?

En 2019, le nombre d’objets connectés sur la planète est environ 5 fois supérieur au nombre d’humains. L’IoT (Internet of Things ou Internet des Objets) est un peu partout même si vous ne le voyez pas et le principal enjeu de performance de ces systèmes est la qualité et la fiabilité des données qu’ils renvoient.

Homeys exploite différents types de capteurs : des capteurs de température d’ambiance et d’humidité, des capteurs de température d’eau à différents points de la chaudière et des capteurs qui transmettent des index de consommation énergétique.

Homeys a développé un outil de monitoring qui permet d’assurer une fiabilité proche de 100 % des données remontées par ces objets. Cet outil permet de réduire les risques opérationnels liés à l’exploitation et à l’utilisation des données des capteurs.

Pourquoi des données peuvent ne pas êtres valides ?

Lorsque vous installez un capteur, plusieurs éléments peuvent dégrader la qualité des données qu’il envoie :

  • La connectivité du réseau : le capteur a du mal à envoyer les données sur le réseau sur lequel il est connecté, il s’agit d’un problème de couverture réseau qui peut dégrader la qualité des messages,
  • L’emplacement du capteur : le capteur a été déplacé, il n’est en fait pas là où il devrait être et il envoie donc des informations qui ne sont pas celles attendues par l’utilisateur,
  • La perturbation de la mesure : un capteur peut renvoyer une donnée qui ne pourra pas être utilisé parce que sa mesure est perturbée par des éléments exogènes. Si un capteur de température d’ambiance est placé proche d’une source de chaleur comme une télévision par exemple,
  • La fin de la batterie du capteur : le capteur ne va bientôt plus émettre.

Comment s’assurer de la connectivité des réseaux?

On peut connecter les objets sur des réseaux wifi, 4G, GSM ou bien des réseaux bas débit comme Sigfox ou LoRa. Ces derniers ont l’avantage de permettre aux objets d’avoir une autonomie longue (entre 5 et 10 ans en général) car ils requièrent moins d’énergie pour transmettre les données.

Grâce au développement des réseaux LoRa et Sigfox, environ 95% de la population française est actuellement couverte. Les opérateurs ont mis en ligne des cartes de couverture qui sont régulièrement mises à jour avec des indices de confiance en fonction des adresses.

  • La carte de couverture du réseau LoRa Objenious (Bouygues Telecom) est disponible ici,
  • La carte de couverture du réseau LoRa Orange est disponible ici,
  • La carte de couverture du réseau Sigfox est disponible ici

Avant de déployer des objets connectés, la bonne pratique est de vérifier sur l’un de ces sites la bonne couverture des réseaux.

Par ailleurs, si les réseaux nationaux ne sont pas disponibles, on peut soit installer des répéteurs de réseaux comme on le fait dans les chaufferies en sous sol ou bien même s’appuyer sur des réseaux complets que l’on déploie localement. Si la couverture sur site n’est pas bonne, il vous manquera des données : certains messages émis par les capteurs ne seront pas reçus et vous aurez donc des trous. Lorsque ces trous ne sont pas trop fréquents, les algorithmes d’Homeys se chargent de les combler.

L’outil de monitoring développé par Homeys contient un indicateur de connectivité pour chacun de vos objets : c’est la proportion de messages qui est effectivement reçu par le réseau.

Comment s’assurer que mon capteur n’a pas été déplacé ?

Il est important de s’assurer que le capteur est bien placé là où il est prévu qu’il soit. Si vous installez des capteurs de température dans un bâtiment situé 9 rue Dareau à Paris, vous voulez avoir une forme de confirmation que ce capteur est bien dans ce bâtiment et pas dans le fourgon de l’installateur (expérience vécue !).

Les réseaux LoRa, grâce à la triangulation des antennes, permettent de connaître avec environ 500 mètres de précision (en agglomération) la position de chacun des capteurs.

L’outil de monitoring développé par Homeys compare en temps réel la position du capteur avec sa position “officielle” et vous avertit en cas d’écart significatif entre ces deux positions. Vous serez alertés si l’un de vos capteurs est déplacé.

Comment s’assurer que la donnée est valide ?

Le dernier enjeu c’est de s’assurer que la donnée qui est relevée par le capteur est valide. Pour ne donner qu’un exemple : quand un capteur est dans une pièce dont la fenêtre est ouverte en continu, sa température n’est pas représentative de la température du bâtiment.

Dans ses analyses, Homeys retraite les données pour s’assurer qu’elles sont bien valides et ce grâce à des outils de modélisation thermique du bâtiment.

L’outil de monitoring développé par Homeys donne pour chaque capteur un indicateur sur la validité de la donnée qu’il remonte.

Comment maintenir un bon niveau de service de votre parc ?

Homeys recommande de suivre le niveau de batterie des sondes pour les remplacer avant que leur niveau de charge ne permettent plus au capteur d’émettre. Homeys vous avertit lorsqu’un capteur arrive en fin de vie.

L’outil de monitoring développé par Homeys donne pour chaque capteur une estimation de la durée de vie restante de la batterie.

Comment mettre en place l’outil ?

L’outil est compatible avec tous les modèles de sondes du marché alors si vous voulez améliorer le niveau de disponibilité et de qualité de données de votre parc IoT et faire des économies sur les coûts de maintenance de votre parc, utilisez l’outil de monitoring de Homeys.

Le saviez-vous ?

Le nombre d’objets connectés dans le monde croit à plus de 20% de par an.