Pourquoi suivre le risque de légionellose dans vos bâtiments ?

Environ 1 400 cas de légionellose sont recensés chaque année en France et 10% des cas sont mortels, c’est le chiffre de santépubliquefrance.fr. Les dangers de cette infection qui trouve son origine dans une bactérie qui peut-être présente dans les réseaux d’eau chaude des bâtiments ont poussé le législateur à imposer des obligations réglementaires aux ERP et autres sites collectifs (habitation, hôpitaux, bureaux…).

Quels sont les différents types d’établissements à risque ?

D’après le site du ministère de la santé , les types d’établissement à risque sont les suivants :

  • les hôtels et résidence de tourisme et campings
  • les réseaux d’eau sanitaire des bâtiments d’habitation (notamment avec ECS collective)
  • les réseaux d’eau sanitaire des locaux de travail
  • les établissements de santé
  • les piscines et les spas
  • les ERP en général

Comment prévenir le développement de la légionelle dans ses réseaux ?

La légionelle est une bactérie qui se développe lorsqu’elle trouve des conditions favorables : ’eau stagnante, température comprise entre 25°C et 45°C. La meilleure façon de prévenir son développement est donc de s’assurer qu’aucun des réseaux d’eau sous votre responsabilité n’est dans ce seuil de température et que vous seriez alerté si il advenait que c’était le cas.

Quelle est la solution proposée par Homeys ?

Homeys propose de mettre en place un système d’enregistrement et d’alerte qui vous préviendra automatiquement en cas de température propice au développement de la légionelle dans vos réseaux.

Des sondes de température connectées sont installées aux points critiques de votre réseau d’eau chaude sanitaire :

  • Départ d’ECS
  • Retour d’ECS
  • Eau froide

Ces sondes connectées s’installent en 30 minutes sur n’importe quelle installation. Notre portail web vous permet alors immédiatement de suivre en temps réel la température dans vos réseaux, d’avoir accès à l’historique de température sur tous vos sites pour les présenter en cas de contrôle.

Vous serez alors pleinement rassurés sur l’absence de risque de développement de légionelle sur vos installations.

La solution est par ailleurs très peu coûteuse par rapport aux moyens de mesure mises en oeuvre actuellement dans les ERP et nécessite un investissement limité.

Quelles sont les obligations réglementaires liées au suivi du développement de la légionelle ?

Depuis l’arrêté du 1er février 2010 , la surveillance des installations dans les ERP intègre obligatoirement la mesure régulière de la température de l’eau chaude sanitaire et la réalisation de campagnes d’analyses de légionelles. Le contrôle de la température de l’eau sur l’ensemble du réseau d’eau chaude sanitaire constitue un premier niveau d’indicateurs accessibles au quotidien et représentatifs de la maîtrise, ou de l’absence de maîtrise du risque de prolifération des légionelles dans les réseaux. Les résultats d’analyse de légionelles obtenus dans le cadre de la surveillance des réseaux d’eau chaude sanitaire constituent un deuxième niveau d’indicateurs du management global du risque lié aux légionelles dans l’établissement.

Qui est responsable du suivi ?

D’après l’arrêté sur 1er février 2010, c’est le responsable juridique du fonctionnement des réseaux d’eau chaude sanitaire et de leur impact sur la santé et la sécurité des usagers. Selon les cas :

  • le propriétaire des installations
  • le directeur de l’établissement recevant du public
  • un exploitant si cette responsabilité lui a été contractuellement déléguée

Vous êtes responsable du fonctionnement du fonctionnement des réseaux d’eau chaude sanitaire sur un ou plusieurs sites et souhaitez en savoir plus sur nos solutions ?

Le saviez-vous ?

La maladie a été découverte en 1976 aux Etats-Unis lorsque plusieurs participants à un congrès d’anciens combattants de la Légion sont tombés malades, d’où le nom de légionelle (la bactérie) et de légionellose (la maladie).