Rénovation énergétique : comment financer le coût de vos travaux ?

Rénovation énergétique - 05/01/2020

Votre logement en poche, vous avez fait le pari de réduire votre consommation énergétique. Cela a du bon et notamment sur l’environnement. Mais réaliser des travaux de rénovation énergétique sur un bien immobilier demande du temps et nécessite un effort financier.

Heureusement, de nombreuses aides financières permettent plus facilement de réaliser vos travaux de rénovation énergétique et couvrent une partie des coûts.

Vos travaux de rénovation énergétique nécessitent un chiffrage précis des coûts

Généralement, il est difficile de chiffrer le montant des travaux de rénovation énergétique d’un bien. En fonction des matériaux utilisés, du coût de la main d’oeuvre, du type de bien immobilier, les montants peuvent varier. Avant de vous lancer dans tous types de travaux, il est donc nécessaire de demander un devis pour avoir une vision précise sur les prix pratiqués.

Ce devis pourra être réalisé par un artisan qualifié de votre choix. Mais attention, toute estimation inférieure au montant réel des travaux pourra engendrer un trou dans votre budget. Alors prenez le temps de vous renseigner sur les différents artisans (immatriculation, label, réalisations..) et effectuez plusieurs demandes de devis, avant de vous mettre en quête de votre recherche de financement.

Des aides financières intéressantes pour financer vos travaux de rénovation énergétique

Même si les travaux de rénovation énergétique représentent un coût, ils peuvent avoir sur le long terme un fort impact sur vos dépenses. D’ailleurs, l’Etat et les collectivités territoriales encouragent cette politique de rénovation énergétique et proposent de nombreuses aides financières aux propriétaires ou aux futurs acquéreurs.

Vous pouvez bénéficier de plusieurs aides :

  • L’éco-prêt à taux zéro vous permet de bénéficier d’un prêt de 30 000 euros pour des travaux de rénovation énergétique exercés par un professionnel certifié RGE, aussi appelé Reconnu Garant de l’Environnement. Vous pourrez prétendre à ce prêt seulement si vous combinez plusieurs types de travaux éligibles.

  • Le dispositif des certificats d’économies d’énergieou CEE engage les fournisseurs d’énergie à apporter une aide aux particuliers dans leur projet de rénovation énergétique. Cependant, elle ne concerne que les logements anciens (les biens avec 2 ans d’ancienneté). Ce dispositif s’élève à 20 % du montant des travaux réalisés par un professionnel certifié RGE.

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) vous apporte un avantage fiscal puisqu’il vous permet de déduire 30 % des dépenses concernant les travaux de rénovation énergétique de vos impôts. Vous pouvez y avoir droit seulement si votre logement est votre résidence principale mais également si vous respectez certaines conditions de ressources .

Il existe également d’autres prêts populaires qui vous permettent de réaliser ces travaux de rénovation énergétique comme :

  • Le prêt immobilier

Vous pouvez dans un premier temps réaliser une simulation de crédit immobilier avec travaux avant de faire votre demande à la banque. Sachez que le montant des travaux ne devra pas dépasser 10 % du prix du bien.

De plus, pour vous accorder ce type de prêt, la banque devra avoir connaissance de votre projet immobilier détaillé. Vous devrez alors apporter à celle-ci un justificatif tel qu’un devis, qui atteste du montant exact de vos travaux. Et pour ceux qui envisagent de passer par un courtier comme Pretto, n’hésitez pas à poser toutes les questions essentielles à votre expert crédit.

  • Le prêt à la consommation

Ce type de prêt peut être obtenu plus rapidement et semble être plus flexible pour le financement de vos travaux. En revanche, la durée de remboursement est plus courte qu’un prêt immobilier avec travaux et les taux d’intérêt sont plus élevés.

Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour réaliser vos travaux de rénovation énergétique.

Henri